Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Olivier Mosset Exposition personnelle

30 janvier 2024 @ 11 h 00 - 24 février 2024 @ 18 h 30

Gratuit

Du 30 janvier au 24 février 2024, la galerie Les filles du calvaire présente une exposition personnelle d’Olivier Mosset, ainsi qu’une exposition collective curatée par Sarina Basta, sur une proposition de l’artiste.

Rue Chapon, Olivier Mosset, qui n’a pas bénéficié d’une exposition à Paris depuis plusieurs années, présentera un ensemble de pièces monumentales récentes ainsi que des pièces historiques. Rue des Filles-du-Calvaire, l’exposition collective « Side Step Boogie Woogie », dont le commissariat a été confié à Sarina Basta, s’attachera à explorer le compagnonnage de Piet Mondrian et ses réseaux d’amitiés artistiques.

La galerie Les filles du calvaire accueille dans son nouvel espace, 21 rue Chapon, une exposition de l’artiste Olivier Mosset du 30 janvier au 24 février 2024. L’artiste n’ayant pas bénéficié d’une exposition à Paris depuis plusieurs années, choisit à cette occasion de présenter un ensemble de pièces monumentales récentes qui ont une place centrale dans l’exposition et quelques pièces historiques.

Olivier Mosset est l’une des figures incontournables de la peinture abstraite d’après-guerre et une référence pour plusieurs générations de peintres européens et américains. S’il est connu pour avoir inventé en 1967, avec Daniel Buren, Michel Parmentier et Niele Toroni, l’éphémère constellation B.M.P.T, quatre artistes en révolte contre l’art institutionnel, son œuvre ne se résume pas à la fameuse série des cercles qu’il peint à l’époque ; elle est une réflexion ininterrompue pendant plus de 50 ans sur la peinture aujourd’hui. Passeur entre l’abstraction américaine et la peinture européenne, il use des monochromes et de l’abstraction géométrique à toutes échelles avec une prédilection pour le gigantisme.
« Le monochrome est ce qu’il y a de plus facile et de plus difficile » dit–il « le paradoxe du tableau, c’est que c’est bien le système qui lui donne sa place. Les différentes péripéties qui le déplacent (expositions, ventes, textes) lui permettent d’acquérir cette position qui va justement questionner ce système lui-même ».
À propos de Olivier Mosset
Né en 1944 à Berne. Vit à Tucson, Arizaona
Adepte d’une abstraction rigoureuse, le peintre Olivier Mosset pratique un art qui ne cesse d’interroger ses propres moyens d’existence. Né en 1944 à Berne, il grandit à Neuchâtel et effectue un premier séjour à Paris, à l’âge de dix-huit ans. Il rencontre les nouveaux réalistes, notamment Jean Tinguely et Daniel Spoerri, et devient brièvement l’assistant de Tinguely qui lui fait connaître l’œuvre de Marcel Duchamp. En 1965, Mosset s’installe dans la capitale française et, en 1966, il forme l’association B.M.P.T. avec les peintres Daniel Buren, Michel Parmentier et Niele Toroni, groupe dissous en 1967. Réunis par un commun rejet de la peinture dominante et du culte de l’artiste, ils exposent leur volonté de rupture au travers d’œuvres anonymes et interchangeables.
En 1967, lors d’un voyage à New York, Mosset rencontre Andy Warhol et découvre le travail de Robert Ryman. Établi dans cette ville en 1977, il se consacre au monochrome, puis développe une abstraction géométrique colorée, après une longue période dédiée à peindre des cercles noirs sur fond blanc, puis des toiles à bandes. Sa peinture revendique un aspect purement visuel et autoréférentiel, incarné dans des formes neutres, élémentaires, autonomes et invariablement répétées. Issue des débats artistiques new-yorkais et parisiens des années 1960 et 1970, sa pratique questionne inlassablement le médium peinture. Dans les années quatre-vingt, aux côtés d’artistes américains et européens tels que Marcia Hafif et Joseph Marioni, il participe au mouvement de la Radical Painting. En 1985 a lieu sa première exposition rétrospective, à Poitiers et à Châteauroux en France, ainsi qu’au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, puis en 1986 au Kunsthaus d’Aarau. Reconnu internationalement et exposant dans le monde entier, Mosset représente la Suisse à la Biennale de Venise en 1990 et son influence se manifeste sur toute une jeune génération d’artistes. En 2020, le MAMCO à Genève lui consacre une grande rétrospective.

Détails

Début :
30 janvier 2024 @ 11 h 00
Fin :
24 février 2024 @ 18 h 30
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Galerie Les Filles du Calvaire
17 rue des Filles-du-Calvaire, 75003 Paris 3e - France + Google Map
Site Web du lieu :
Voir le site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.